ROSALIE PARENT

L’âge tendre

(2015 - 2021)


C’est dans un cadre idyllique, au pied de la forêt du Mont Touleur, dans le Morvan, que sont nés ma sensibilité et mon désir de faire de la photographie. Ce petit bout du monde, réveille en moi des désirs et des émotions à la fois sensibles, de changement, d’éveil, de douceur, d’inquiétude et d’épanouissement.

Comme les aventures enfantines naissent des détails les plus anodins, mes photographies prennent appui sur des lieux familiers et des souvenirs intimes pour générer des récits ouverts à l’imaginaire. Ce projet est à la fois profondément ancré dans le récit familial et l’intime, mais parle aussi de notre lien au vivant, aux forêts, aux monde rural et naturel, milieux qui me sont cher depuis de nombreuses années et d’où émergent mes sources d’inspiration.

Cette série est le fruit d’un regard et d’une complicité avec mes deux petits frères, Josef et Gustave au sein du territoire du Morvan que je photographie depuis maintenant plus de 7 ans. Souvent amenée à les voir dans la maison de campagne de notre père, nos liens et nos histoires s’y sont tissés. Je les ai vu y grandir, s’y épanouir et s’y métamorphoser.

Ce travail est le point de départ de toute ma démarche et il ne cesse de fleurir et d’en émerger des images. Plusieurs autres corpus d’images viennent compléter ce travail, comme notamment la série Le son des forêts (2015-2019), quelques-unes des photographies ont été sélectionnées dans l’édition À fendre les herbes publiée en 2020, aux éditions Sous la Glycine.

Using Format